2017, une année pour semer

Depuis 2014, l'association Materialización 3D (M3D), antenne colombienne de l'association R&D 3D ouvert en France en 2013, a mis en oeuvre l'utilisation des nouvelles technologies pour les secteurs fragiles de la société en trois lignes d'action: la santé, l'éducation et l'environnement. 2017, M3D renforcera chacune de ces lignes avec des projets qui permettent d'assurer l'appropriation sociale des connaissances technologiques.

Les objectifs de cette année sont

Le coût de la prothèse proche ou égal à zéro

L'appropriation sociale de la connaissance

Création FabLabs et HandiLabs sur tout le territoire colombien

L'utilisation des déchets solides pour la fabrication de nos produits

L'internationalisation du projet en commençant par la France

 

DIY (fais le toi même)

Nous avons offert plus de 30 prothèses imprimées en 3D à des enfants colombiens, cela nous a permis de connaître le contexte de vie des familles et du patient. Réussir une véritable appropriation des technologies par les familles, implique que chacun participe à la réalisation de leur propre prothèse, de telle sorte qu'il devienne autonome dans l'avenir. Notre projet permettra de former les personnes en situation de handicap mais aussi, lorsque ceux-ci sont mineurs, leur familles et makers volontaires locaux. Le processus de formation comprend plusieurs étapes qui peuvent être personnalisés en fonction du niveau de formation de chacun des bénéficiaires. À cet égard, la fabrication de prothèses s'effectuera toujours avec la communauté dans les ateliers programmés pour elle.

Le recyclage

Depuis 2015, nous travaillons en partenariat avec d'autres associations et la population des recycleurs pour développer des projets qui leur permettent d'améliorer leurs conditions de travail et qualité de vie. "Los recycladores" sont une comunauté de déplacés et d'indigents qui exerce l'unique activitée économique qui leur est permise dans la rue.

Avant la fin de l'année 2017, nous voulons installer le premier point de recyclage, "la reciclería", où nous effectuerons la séparation et la valorisation des déchets solides, le compostage, l'éducation du public et d'autres activités qui permettent que les connaissances scientifiques (chercheurs, professionnels, stagiaires) et empirique (recycleurs) se réunissent pour améliorer les processus de recyclage et de valorisation des déchets. Nous espérons que "la reciclería" va générer des matières premières pour les produits d'impression 3D et les machines qui feront partie de notre projet "makinas".

HandiLab et FabLab

Avec le projet de prothèse nous avons compris que les besoins du pays se prolongent dans les coins les plus reculés de la Colombie, et il est très difficile d'atteindre ces endroits avec les ressources humaines pédagogiques nécessaires. Dans ce contexte, nous avons décidé que les communautés développent notre projet DIY (Faites-le vous-même) et d'autres dont ils ont besoin dans les FabLabs et HandiLab qui sont équipés de machines d'impression 3D, extrudeuses, entre autres, créés et assemblés par les makers mentors de ces régions. Dans ces espaces va s'opérer le transfert de connaissances que va s'approprier et gérer alors la communauté.

 

Makinas

En suivant la Philosophie DIY de notre projet, nous voulons que les communautés fragiles apprenne en les fabriquant comment construire des imprimantes 3D, les broyeurs, extrudeuses à partir de l'utilisation des déchets technologiques. Ces machines construites ensemble seront la propriété de chaque FabLab ou HandiLab que nous ouvrons dans chaque localité.

Année Colombie-France, France-Colombie

2017 est une année pour apprendre, partager et créer. Grace au lien que nous avons avec la France pour célébrer cette année avec des activités qui permettent la mobilité dans les deux pays des chercheurs, des praticiens et des makers français et colombiens. Sur la base de nos projets chaque participant à ce programme va concevoir un atelier qui conduit à un produit pour la communauté à la fin de leur séjour. Dans la première moitié de l'année, nous aurons la visite des français et pour le deuxième semestre, les Colombiens voyagent en France.


SHARE the KNOWLEDGE